Comment réduire l’ISF tout en aidant l’économie en 2016 ?

une-enveloppe-contenant-la-declaration-d-impots-2014_5015801

Il existe plusieurs façons de baisser son Impôt de Solidarité sur la Fortune pour les contribuables assujettis ISF qui se lancent dans certains types de placements. En effet, actuellement, en réalisant des investissements dans des entreprises innovantes, des PME ou des forêts par exemple, un contribuable ISF se verra ainsi bénéficier d’un avantage fiscal très attractif, pouvant aller jusqu’à moins 50 % des sommes investies.

Investir dans des PME

La solution la plus en vogue en ce moment pour faire baisser son ISF reste l’investissement dans des PME. La réduction ISF peut s’appliquer suite au placement direct au capital d’une petite entreprise, même dans une société dans laquelle l’investisseur travaille. Cette pratique permet ainsi de profiter d’une diminution d’impôt équivaut à 50 % de la valeur investie. Par ailleurs, il y a une limite à ce bénéfice fiscal qui est de l’ordre de 45 000 euros. Cette réduction d’impôt ne touche que les placements initiaux ou un accroissement de capital de l’entreprise. Ce type de privilège ne s’applique pas pour les achats d’actions. Notons également que les actions acquises s’étalent sur une durée de 5 ans minimum. Pour le même avantage fiscal, il est également possible d’investir dans une holding ISF qui elle-même investira dans des PME éligibles. Enfin il est aussi possible de souscrire à un Fonds d’Investissement de Proximité ISF (FIP ISF), ce qui revient à investir dans des PME officiant dans 3 régions limitrophes. La réduction ISF sera alors moindre puisqu’elle atteindra au maximum 18 000 euros (équivalent à la moitié du montant placé).

La forêt, un autre placement attractif

Autre types de placement intéressants : l’investissement dans des forêts ou dans des groupements forestiers. En effet, lorsque que vous investissez directement dans une forêt, vous ne déclarez que 25% de sa valeur et vous bénéficiez ainsi d’une exonération ISF de 75%. De même, lors d’une succession, vous serez également exonéré à hauteur de 75% de la valeur du bien sylvicole dans la limite de 76 000€ puis à 50% au-delà, à condition que le bénéficiaire s’engage à exploiter la forêt pendant 30 ans au moins.

Il est aussi possible de réduire son ISF en investissant dans certains groupements forestiers qui rentrent dans le cadre de la loi en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat (Tepa). Dans ce cas, l’avantage fiscal atteindra 50% de l’investissement, avec une réduction maximum de 45 000€pourra atteindre

La fiscalité des parts de groupements forestiers présente quelques différences par rapport à celle de la forêt en direct. Par exemple, vous ne pouvez céder vos parts à titre gratuit en bénéficiant de l’exonération de 75 % des droits de mutation qu’à partir de deux ans de détention. Certains groupements fonciers forestiers sont éligibles à la loi en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat (Tepa). Si vous investissez dans l’un de ces groupements, vous bénéficiez, l’année de votre investissement, d’une réduction d’ISF de 50 % des sommes investies, plafonnée à 45 000 €.

Marie40 Posts

Je suis consultant en recrutement dans un cabinet du sud ouest, et Vocatis vise à partager des conseils et actualités liés à la formation professionnelle.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password