Comment bien passer un entretien annuel d’évaluation

femme-active

Pour les évaluateurs comme les évalués, l’entretien annuel d’évaluation constitue un moment privilégié de communications en entreprise. Et bien sûr il ne faut pas oublier l’objectif premier de cette évaluation : évoluer au sein de l’entreprise. Beaucoup de non-dits et d’incompréhension face à cet entretien subsistent cependant. En un sens, il n’existe pas de bon ou de mauvais entretien. Cependant, un salarié peut avoir raté son entretien dans la mesure où il aurait oublié de mentionner des faits importants. Ou au contraire aurait commis un impair en disant ce qu’il ne fallait pas. Focus donc sur ce qui peut se dire et ce qu’il vaut mieux garder pour soi le comportement à adopter afin que l’entretien annuel d’évaluation serve les intérêts de chaque côté.

Ce qu’il est important de ne pas passer sous silence

Le Quid d’un entretien annuel d’évaluation est avant tout centrée sur l’évalué et ses performances. En cela, il sera important que ce dernier parle en premier lieu de ce que le travail lui a apporté de bon. C’est l’occasion rêvée pour tout salarié de partager avec leur supérieur des tâches dont il prend plaisir à s’acquitter et des autres tâches un peu plus pénibles. Le petit plus à apporter c’est de renchérir avec des solutions faciles à ces situations désagréables. En second lieu, cet entretien est également le moment propice pour l’employé d’évoquer ses besoins. Qu’il s’agisse d’une formation, d’u stage ou d’un cours pour améliorer ses aptitudes et ainsi devenir plus performant, l’entretien est fait pour traiter de ce type de demandes. Et enfin, l’on ne peut passer sous silence l’aspiration à une situation plus favorable, autrement dit : une promotion. Il faut cependant bien ordonner vos arguments. En général, cette demande devra être formulée vers la fin de l’entretien. Lorsque le bilan, effectué par rapport à vos performances dans l’entreprise, s’avère être positif.

Là où il faut se taire

Dans l’ensemble, rien n’est tabou dans un entretien annuel d’évaluation. Le salarié peut aborder tous les sujets qui lui semblent pertinents, surtout s’ils peuvent souligner votre évolution. Il ne faut surtout pas évoquer des propos qui ne sont encore fondés que sur des rumeurs de couloirs. En effet, la rumeur est souvent source de discorde. Il ne faut donc jamais commencer vos phrases par ‘‘il paraît que’’. Outre la rumeur, les critiques assénées aux collègues sont également mal vues. Il est assigné à chaque employé de parler de lui et de son évolution au sein de l’entreprise en 45 minutes, alors il faut utiliser ce court moment à bon escient. Malgré tout, si le sujet concerne des déboires avec un collègue, il ne faut pas le passer sous silence. Parlez-en au moyen des  points d’insatisfaction et surtout, essayer toujours de soumettre des idées pour solutionner le conflit.

 

Marie52 Posts

Je suis consultant en recrutement dans un cabinet du sud ouest, et Vocatis vise à partager des conseils et actualités liés à la formation professionnelle.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password